« Jouer comporte des risques : dépendance, isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé) »

Actualité pmu et turf n° 1632

Dernière news du monde du turf et des jeux du pmu datée du Mercredi 23 Mars 2022

Trot ou Galop, quelle différence ?

Les courses hippiques se déclinent en styles divers qui sont pour les parieurs autant d’options pour se divertir et rafler des gains potentiels. Le trot et le galop sont les modes les plus connus. Chacun d’eux présente des spécificités dont tiennent compte les bookmakers, et il est important de bien les connaitre avant de se lancer. Découvrez tout ce qui différencie le trot du galop, ainsi que les implications de ces deux types de courses au turf.  

Définitions

Le trot et le galop sont ce qu’on appelle en sport équestre, des allures, des démarches que le cheval adopte dans sa locomotion. Au turf, ils constituent des modes de course, chaque mode présentant ses règles et déclinaisons. Le trot se caractérise par une moyenne de vitesse de 240 m/min, sur une démarche symétrique active et souple. Le cheval doit trotter jusqu’à la ligne d’arrivée sans jamais s’enlever (changer d’allure), sous peine de pénalité ou de disqualification. Le départ peut être en autostart, c’est-à-dire avec une voiturette qui imprime le rythme de la course, ou en volte. Les trotteurs doivent alors se positionner en effectuant un quart de tour, et débuter la course en franchissant un faisceau laser ou un élastique. Quant au galop, il sollicite la vitesse de course maximale du cheval. Ici, les chevaux et leurs cavaliers se trouvent dans une ligne de box contigus, qui s’ouvrent simultanément. On parle de départ en stalle. Pour les courses d’obstacles, un départ volté est préféré.

Le trot en détail

Il y a deux variantes ici. Le trot monté ou le jockey est sur le dos du cheval, et le trot attelé ou le driver est dans un sulky, une voiture à 2 roues tractée par le trotteur. Ces courses se déroulent sur des pistes de sable ou en mâchefer. Les hippodromes de Vincennes, d’Argentan et de Biarritz font partie des plus populaires pour ce mode de course. Parmi les compétitions de trot les plus prestigieuses au monde, on compte le Prix d’Amérique Legend Race et le Prix de Cornulier. Toutes deux ont lieu au cours de la seconde moitié de janvier à l’hippodrome de Vincennes. Des drivers légendaires comme Jean-René Gougeon, Jean-Michel Bazire et Henri Lévesque s’y sont notamment illustrés.

Le galop en détail


Le galop de compétition se décline en courses de plat et d’obstacles. Les courses d’obstacles sont elles-mêmes réparties en 3 catégories, à savoir les haies, le cross, et le steeple-chase. Les pistes en gazon des hippodromes d’Auteuil, de St-Cloud, de ParisLongchamp et de Chantilly accueillent généralement le Prix de l’Arc de Triomphe (Plat), le Grand Steeple-Chase de Paris (cross et steeple-chase) et la Grande course de haies d’Auteuil (haies). L’histoire de ces compétitions de renom retient les performances extraordinaires de jockeys comme Christophe Pieux, Christophe Soumillon, Yves Dreux et Yves Saint-Martin.


D’intéressants gains potentiels à rafler

Que ce soit au trot ou au galop, il y a des procédés de base à suivre pour les turfistes amateurs qui souhaitent engranger des récompenses. Il est généralement recommandé de choisir les compétitions les plus importantes pour parier. Le niveau des participants y est plus relevé, ce qui permet d’avoir droit à des cotes plus intéressantes. Débutez en misant sur les favoris annoncés et en choisissant un bon bookmaker. Vous devriez bénéficier pour chaque évènement de bonus pour gonfler votre capital de départ. Évitez de choisir les trotteurs jeunes dont le manque d’expérience peut vous pénaliser. Lorsque vous aurez acquis une certaine expérience, vous pourrez vous frotter à des courses plus corsées, notamment celles à handicap, ou les gains potentiels sont plus conséquents.

Départ de la prochaine course pmu à vaal [afrique du sud] dans 6 h 33 mn ►     |    Courses pmu demain ►    |    Résultats pmu hier ► Abonnez-vous »