« Jouer comporte des risques : dépendance, isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé) »

Actualité pmu et turf n° 1633

Dernière news du monde du turf et des jeux du pmu datée du Mercredi 23 Mars 2022

Driver ou Jockey : quelle différence ?

Les termes «Driver» et «Jockey» sont très souvent employés dans l’industrie des courses hippiques. Personnages importants dans les évènements équestres, ils font partie des éléments que surveillent les parieurs pour établir leurs pronostics. Mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit? Qu’est-ce qui différencie un driver d’un jockey sur la piste? Et en quoi peuvent-ils influer sur vos pronostics?

Définition

Jockey et driver sont des appellations données à la personne qui participe à la course en accompagnateur et guide du cheval. La différence se trouve au niveau du type d’épreuve auquel ces individus prennent part. On parle de jockey quand le cavalier est positionné sur le dos du trotteur, pour des courses de trot monté, de plat ou d’obstacles. L’appellation de driver, en revanche, intervient au trot attelé, ou le pilote se trouve plutôt dans un sulky, un petit véhicule à deux roues rattaché au cheval par des harnais.

Caractéristiques et récompenses

Si les jockeys peuvent chevaucher des trotteurs comme des pur-sang en course, ils ont des restrictions relatives au poids. Ils doivent peser un maximum de 65 kg pour le trot, et entre 55 et 62 kg pour le galop. Les drivers eux ne sont pas bridés par des restrictions. Les compétiteurs des deux catégories sont en lice chaque année pour décrocher des trophées de renom.


Pour les jockeys

En France, deux trophées individuels majeurs récompensent les meilleurs jockeys. Il y a l’Étrier d’or pour celui qui remporte le plus de courses de trot monté dans l’année, et la Cravache d’or pour celui qui remporte le plus de courses de galop au cours d’une saison. Yves Dreux arbore à ce jour le palmarès le plus fourni à l’Étrier d’or (9 titres), tandis que les légendaires Yves Saint-Martin et Christophe Pieux détiennent les records de Cravaches d’or remportées respectivement au plat et aux obstacles, avec 15 titres chacun. Le record de victoires en une année pour un jockey est néanmoins détenu par Christophe Soumillon, avec 306 succès en 2017.


Pour les drivers

Deux trophées majeurs priment également les drivers de France. Il y a le Sulky d’or pour le plus grand nombre de victoires en trot attelé dans l’année. Jean-Michel Bazire en a remporté 20, dont 19 d’affilée de 2000 à 2018. Il est aussi à ce jour le seul driver français à avoir réussi un «coup du barillet», c’est-à-dire 6 courses gagnées en une seule journée. Il a également remporté à 4 reprises le Prix d’Amérique Legend Race, la plus prestigieuse course de trot attelé au monde, son fils, Nicolas Bazire gagnant même l’édition 2022. Mais le record ici est détenu par Jean-René Gougeon. Celui qui est considéré comme le plus grand driver français de l’histoire a gagné 8 Prix d’Amérique, ce qui lui a valu le surnom de «Pape de Vincennes».

Départ de la prochaine course pmu à son pardo (espagne) dans 6 h 18 mn ►     |    Courses pmu demain ►    |    Résultats pmu hier ► Abonnez-vous »