« Jouer comporte des risques : dépendance, isolement… Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé) »

Actualité pmu et turf n° 1636

Dernière news du monde du turf et des jeux du pmu datée du Mercredi 13 Avril 2022

Les paris en ligne se déclinent en différentes catégories, dont les paris sportifs et les paris hippiques

Ces deux occupent une place de choix dans la hiérarchie de la notoriété des jeux d’argent. Si ces deux types d’activités ont en commun une popularité relativement forte, ils se caractérisent toutefois par un contraste notable à bien des égards. Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi certains bookmakers ne proposent pas naturellement les paris hippiques conjointement avec les paris hippiques? Figurez-vous que c’est parce qu’il existe des différences plus ou moins remarquables entre les deux. Voici les principaux axes de démarcation entre les paris hippiques et les paris sportifs.

Un système d’établissement des cotes différent

C’est sans nul doute la plus grande différence existant entre un site de paris sportifs et un site de paris hippiques. En effet, les opérateurs de paris sportifs et ceux proposant les paris hippiques fixent leurs cotes de manière totalement différente.

La fixation des cotes au turf

Au turf, les paris sont mutuels. En d’autres termes, les cotes encore appelées rapports sont établies en fonction du montant global des mises placées par les parieurs sur une course. Considérons une course de 3 chevaux partants avec des mises totales de 500 €, 400 € et 200 € respectivement pour le cheval A, le cheval B et le cheval C. Pour connaître les cotes relatives à chaque animal au départ de la course, voici le calcul à effectuer : §  Cote cheval A = (mises cheval B + mises cheval C) ÷ mises cheval A <=> 600 ÷ 500 = 1,2 §  Cote cheval B = (mises cheval A + mises cheval C) ÷ mises cheval B <=> 700 ÷ 400 = 1,75 §  Cote cheval C = (mises cheval A + mises cheval B) ÷ mises cheval C <=> 900 ÷ 200 = 4,5 Remarquons que la cote au départ d’une course n’est pas celle considérée pour déterminer les paiements à octroyer aux gagnants. En effet, la fixation définitive survient au terme de la course. Autrement dit, les cotes calculées ci-dessus sont susceptibles de varier à la hausse ou à la baisse. Un autre élément affectant la valeur d’une cote est la marge bénéficiaire de l’opérateur qui est généralement comprise entre 10 et 20 % des mises placées sur un cheval.

La fixation des cotes au sport

Au contraire des paris sur le turf, ceux sur les sports tels que le football, le tennis, le basketball, le rugby, le hockey, le volleyball, etc. ne sont pas mutuels. Les cotes ne changent donc pas en faveur ou en défaveur du joueur une fois que ce dernier a effectué son pari. En conséquence, les gains à recevoir en cas de pronostic gagnant sont d’ores et déjà connus avant l’entame et la fin de l’évènement. La fixation des cotes au pari sportif est laissée à la discrétion des bookmakers. Les calculs des cotes sont effectués par des algorithmes qui prennent en considération un certain nombre de paramètres allant des statistiques des équipes à la météo en passant par l’état de forme des joueurs ou encore le terrain où se déroulera la rencontre.

La différence entre les hommes et les chevaux

Les acteurs de la réussite d’un évènement sont l’homme pour ce qui est des paris sportifs et le cheval en ce qui concerne les paris hippiques. La psychologie animale est très différente de celle d’un être humain. Par exemple, l’incapacité de l’animal à comprendre l’enjeu d’un grand évènement est un fait qui peut faire basculer les paris hippiques en cas de contre-performance. Un cheval, bien qu’étant en très bon état de forme, peut, soit par peur ou par désobéissance, ne pas prendre le départ et de facto faire perdre la course à son jockey et leur argent aux parieurs qui ont misé sur sa victoire. D’un autre côté, les hommes peuvent, eux aussi, agir ou réagir de manière imprévisible et changer le cours d’un match en écopant d’une expulsion par exemple. Soulignons cependant que ces cas de figure restent rares, notamment lors d’évènements avec un gros enjeu (finale, qualification pour le prochain tour, etc.). Et c’est sans compter que les arbitres font souvent preuve de clémence pour éviter de défavoriser l’un des adversaires.

La possibilité de parier en direct

Les paris en direct (ou live betting) connaissent un véritable engouement auprès des parieurs. Et pour cause : ils permettent de dénicher de superbes opportunités de gains. Consistant à miser sur un match en cours, le live betting est courant sur des disciplines telles que le football, le basket, le tennis, le hockey ou encore le rugby. Mais peut-on faire des paris en direct au turf? La réponse est non. La différence entre la fixation des cotes des paris sportifs et celles des paris hippiques est la raison pour laquelle ce type de mise n’est malheureusement pas possible. Pour rappel, avec les paris hippiques, la cote ne peut être appliquée au montant misé qu’à la fin de la course.

Départ de la prochaine course pmu à son pardo (espagne) dans 8 h 1 mn ►     |    Courses pmu demain ►    |    Résultats pmu hier ► Abonnez-vous »